APOP_dico


Au Québec, quel est le terme français recommandé pour deepfake, ce procédé de manipulation qui recourt à l’intelligence artificielle pour créer des trucages audiovisuels ultraréalistes, par exemple faire prononcer des paroles à une personne, sur vidéo, sans qu’elles n’aient été prononcées?

  • 1. Hypertrucage
  • 2. Falsification profonde
  • 3. Contrefaçon numérique
  • 4. Ultramorphose

Réponse

  • 1. Hypertrucage

L’appellation « deepfake » provient de la combinaison du terme « deep learning », qui fait référence à l’apprentissage profond de l’intelligence artificielle, et du mot « fake », qui signifie « faux ». Le principe consiste à créer une contrefaçon réaliste d’un sujet en analysant plusieurs données réelles (photos, vidéos, bandes audio).

Utilisé au départ pour désigner la permutation intelligente des visages, le terme en est venu à désigner plus largement tous les types de trucages ultraréalistes créés par l’intelligence artificielle.

L’hypertrucage peut notamment être utilisé pour modifier les propos de personnes intervenant dans la sphère publique, usurper une identité ou encore nuire à une réputation. La technique, d’abord réservée aux milieux de recherche, est désormais accessible au grand public par le biais d’applications téléchargeables sur le web.

L’initiative 30 secondes avant d’y croire, de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec, propose des ressources et des outils permettant d’aider les étudiants à distinguer le vrai du faux quand il s’agit d’information sur le web et les réseaux sociaux.

Références

Voir toutes les rubriques APOP_dico


L'APOP reconnaît la contribution et le soutien financier du Ministère de l'Éducation et de l'Enseignement Supérieur (MEES) pour la réalisation des activités dédiées aux établissements du collégial.

Les activités d'animation et de perfectionnement sont diffusées sur le site de ProfWeb.

L'infolettre APOP est supportée par Dialog Insight.