Dîner-causerie

L’éthique et « les TIC »

  • Lundi, 22 mars 2010
  • partie 1
  • partie 2
  • partie 3
  • partie 4
  • partie 5

Animation

  • André Beauregard, Cégep de Lanaudière à Terrebonne

Contributeurs

  • Andrée Beaudin-Lecours, Vitrine technologie-éducation
  • Emmanuelle Marceau, Cégep du Vieux-Montréal

La mouvance vers le web 2.0 entraîne dans les pratiques pédagogiques l’utilisation d’applications technologiques de plus en plus accessibles et interactives. Ce nouveau contexte implique qu’enseignants et étudiants accèdent, téléchargent, éditent, échangent, partagent ou diffusent des formats d’information variés à partir d’un ordinateur, ou encore depuis les technologies mobiles (cellulaire, iPod, téléphone intelligent, etc.).

Ainsi, dans des situations d’apprentissage, l’étudiant peut effectuer un sondage en ligne, participer à un blogue, interagir sur divers types de contenu avec des collaborateurs à distance ou en présence. L’accessibilité quasi universelle aux médias web et mobiles fait en sorte que les cellulaires, les baladeurs, les micro-ordinateurs portables font de plus en plus partie du coffre à outils de l’étudiant. Ainsi, de nouvelles questions éthiques apparaissent.

Questions et enjeux

  • Comment utiliser « raisonnablement » ces nouveaux supports dédiés à la diffusion de l’information?
  • Comment inciter les étudiants à développer des comportements citoyens et à prendre en charge les règles éthiques qui régissent la propriété intellectuelle dans leurs productions scolaires?
  • Comment encourager et encadrer le respect des codes linguistiques et de traitement d’images (photos, vidéos, animation, etc.) dans les activités pédagogiques?
  • Jusqu’où doit-on agir dans le processus de prise en charge de l’identité numérique? L’intégration des TIC provoque-elle des dilemmes éthiques dans la pratique enseignante?
  • Quel rôle l’enseignant devrait-il jouer pour favoriser le développement de comportements éthiques citoyens dans l’utilisation des technologies?
  • Quels sont les éléments du contrat didactique et de la gestion de classe qui s’imposent lorsque les TIC contribuent au déploiement pédagogique?
  • Au-delà des normes juridiques formelles portant sur la gestion de l’information, peut-on identifier des principes généraux qui peuvent servir de balises en matière éthique, en enseignement et en apprentissage avec les technologies?

L'APOP reconnaît la contribution et le soutien financier du Ministère de l'Éducation et de l'Enseignement Supérieur (MEES) pour la réalisation des activités dédiées aux établissements du collégial.

Les activités d'animation et de perfectionnement sont diffusées sur le site de ProfWeb.

L'infolettre APOP est supportée par Dialog Insight.